Comment on sort de l’UE ?

Comment on sort de l’UE ?

Par la désobéissance immédiate et la convocation d’un référendum de sortie de l’UE

La réécriture des traités, soumise au principe de la double unanimité du Conseil européen et des Parlements des États membres, n’est pas une option. Il nous faut donc montrer la voie en désobéissant immédiatement aux traités européens et en nous adressant directement aux autres peuples de l’UE avec des propositions alternatives.


La désobéissance immédiate, c’est le contrôle des capitaux, la renationalisation des services publics, la sortie du CETA et des accords ACP, la taxation des produits étrangers selon des critères sociaux et écologiques, le recrutement de douaniers, la préparation de la Banque de France à une récupération de ses prérogatives, un audit citoyen sur la dette pour préparer une future annulation partielle ou totale de celle-ci. C’est aussi mettre en œuvre une clause de non-régression sociale et environnementale, selon laquelle le droit français s’appliquera par-dessus le droit de l’UE partout où il sera plus avantageux pour les citoyens.


Tout en menant ces politiques à l’échelle française, nous devons proposer aux autres peuples de l’UE leur mise en œuvre ensemble à l’échelle de l’UE. Non pas que nous espérons que la totalité des peuples prisonniers de l’UE nous suivent, mais nous entendons en entrainer le plus possible dans la rupture. Cette phase de débat permettra de tester les limites du carcan européen.

Collectif Citoyens Souverains
citoyenssouverains@gmail.com
Pas de commentaires

Postez un commentaire