Infos Pratiques

INFORMATIONS PRATIQUES POUR LES INSOUMIS

1) Rejoindre un groupe d’appui

Les groupes d’appui sont disponibles sur cette carte

Mais parmi les 150.000 signataires, moins de 10% ont rejoint un groupe d’appui. Pour trouver des insoumis près de chez vous, vous pouvez également utiliser les groupes Facebook comme par exemple « la France insoumise avec Jean-Luc Mélenchon »

2) Certifier son groupe d’appui

Si vous créez un groupe d’appui, vous devrez ensuite le faire certifier en écrivant à certification@jlm2017.fr.

Parmi les conditions à remplir : pas plus de 12 membres (sauf si votre groupe correspond à un lieu de travail ou d’études), un binôme d’animateurs homme-femme n’ayant pas la même appartenance politique. Voir les détails. 

3) Contribuer au programme

Pour contribuer au programme, vous pouvez participer aux livrets thématiques détaillés sur cette page.

4) Postuler à l’espace politique

Si vous êtes représentants d’un groupe politique soutenant la France Insoumise, vous pouvez demander à ce titre à intégrer l’espace politique. Pour l’instant l’espace politique compte des représentants du Parti de Gauche, de la Nouvelle Gauche Socialiste, des Communistes insoumis et des Ensemble insoumis.

5) Intégrer le comité électoral

Pour intégrer le comité électoral chargé d’investir les 577 candidats aux législatives, vous devez soit être mandaté par un groupe politique représenté dans l’espace politique, soit être tiré au sort parmi les créateurs de groupes d’appuis certifiés. (cf point 2). Le comité sera mis en place Vendredi 2 décembre.

6) Proposer des candidats aux législatives

Les propositions locales des candidatures aux législatives se feront le Mercredi 30 Novembre en assemblée générale de circonscription. L’Assemblée peut proposer un ou plusieurs candidats, ou une liste de critères qui seront consignés dans la « fiche de suivi »

De leur côté, les candidats doivent s’inscrire individuellement sur le site internet avant le 9 Décembre et s’engager à respecter la charte des législatives, qui prévoit notamment une discipline de vote au parlement.

En fonction des remontées, le comité électoral proposera une liste de 577 candidats qui devra tenir compte des exigences posées par les différentes assemblées et de l’option préférentielle pour «les syndicalistes, les lanceurs d’alerte, les militants associatifs, les chercheurs et intellectuels engagés, les féministes, les écologistes, les paysans, les militants des quartiers populaires ».

La liste sera enfin soumise au vote de l’ensemble des insoumis.