Préparons le Plan de Sortie de l’UE et de l’euro

Préparons le Plan de Sortie de l’UE et de l’euro

Le collectif Citoyens Souverains vous invite à participer à l’élaboration collective du Plan de Sortie de l’UE et de l’euro, dont la base de travail est téléchargeable ici: https://drive.google.com/file/d/1K6ZnHLieYQRLyXFYnHri1pwN9NBDGX7M/view?usp=sharing

Ce document a été présenté publiquement Jeudi 16 Novembre au Lieu-Dit: https://www.youtube.com/watch?v=tip6Z1L7EG8

Pour rappel, nous avions publié en Mars dernier un article présentant notre vision du Plan B: https://www.marianne.net/debattons/tribunes/oui-la-france-insoumise-est-prete-pour-la-sortie-de-l-union-europeenne-et-de-l

Collectif Citoyen Souverains
citoyenssouverains@gmail.com
4 Comments
  • Boris
    Posted at 09:56h, 07 novembre Répondre

    Vos scénarii ne prennent pas en compte les effets diplomatiques de l’austérité en Grèce, Espagne, Portugal, Italie. Pourquoi négocier dans les institutions de l’Union Européenne qui sont par essence non-démocratiques ? Le Blocage est déjà là … entre un référendum ou une élection législative/présidentielle, cela n’a plus d’importance puisque le CETA est applicable.
    Car, au moment de l’élection, les marchés financiers feront pression sur les candidats « pro-UE » pour rectifier la situation électorale avec les médias.

    Le Part de la démondialisation propose une sortie unilatérale de l’UE/Euro et Otan, aux élections législatives 2017, le message a été proposé par ses candidats en Normandie, Côte d’Armor, Charente maritime, Pas de Calais, Aude. Simultanément, en Urgence, des nationalisations/municipalisations stratégiques des entreprises du CAC40 (énergie, télécommunication, eau, poste).

    La France est entrain de devenir un pays sous développé par les privatisations des derniers moyens de production, de recherches, l’éducation territorialisée et la Sécurité Sociale. 2022, c’est déjà trop tard car il y a déjà une transformation du circuits de financement des Communes/intercommmunalité/région avec l’application de la Loi NOTRe (disparition des communes et départements).

    Vive le projet de la démondialisation

  • Annik Bolard
    Posted at 18:06h, 09 novembre Répondre

    « Sur le plan juridique, la sortie de la France de l’Union européenne ne se fera surtout pas au moyen de l’article 50 du traité de Lisbonne . Ce dernier, certes, sur le papier, permet à tout Etat-membre de se retirer de l’UE. Mais les conditions mises sont telles qu’elles sont de nature à empêcher toute réaction immédiate de l’Etat concerné à des attaques des marchés financiers ou à des troubles organisés par les classes dominantes. L’article 50 vise à engluer dans des procédures interminables les Etats qui voudraient sortir de l’UE puisqu’il faut « négocier » le retrait, le processus pouvant prendre deux ans. Pour sortir de l’Union européenne, la France invoquera les articles 61 et 62 de la Convention de Vienne du 23 mai 1969 sur le droit des traités. Ces articles décrivent le droit de retrait d’un traité international par un Etat, au motif notamment d’un « changement fondamental de circonstances ». Le fait que le peuple français élise une majorité politique souhaitant sortir de l’Union européenne serait un « changement fondamental de circonstances », évidemment ! En attendant la mise en œuvre de ces décisions, la France observera une « politique de la chaise vide » dans la totalité des instances de l’Union européenne. La « politique de la chaise vide » a été décidée par le Général de Gaulle entre le 30 juin 1965 et le 30 janvier 1966 pour protester contre la modification de la règle de l’unanimité dans la prise de décisions communautaires au profit de la règle majoritaire, et contre une mesure de politique agricole.

    La sortie de l’Union européenne s’accompagnera d’un référendum pour réviser la Constitution française afin d’en éliminer tous les articles qui placent le droit français sous la tutelle du droit communautaire européen, particulièrement ceux contenus dans le titre XV intitulé « De l’Union européenne »
    Il faut surtout aller vite et s’organiser avant l’élection présidentielle qui mettra un candidat portant clairement un programme de sortie immédiate et unilatérale de l’UE et de L’euro; cette élection valant référendum. Les citoyens d’accord (ils seront par hypothèse majoritaire) seront préalablement mobilisés partout ou ils se trouvent en particulier aux douanes , à la Banque de France, dans les banques, à la monnaie……

    Voir le livre de Jacques Nikonoff : « Sortons de L’Euro », Mille et une Nuits- 2011;
    Consultez le site du Pardem, parti clairement pour la sortie de L’UE et de toutes les organisations internationales néolibérales:
    OTAN, OMC, FMI. Lien ci-dessous:

    http://www.pardem.org/le-parti/le-programme-du-pardem

  • BORIS
    Posted at 23:07h, 10 novembre Répondre

    Cette liste de remarque par Annick Bolard est juste. Le système de l’UE n’a jamais prévu (hypothèse classique d’un traité international) de sortie d’un Etat-membre,
    comme tout acte juridique …

  • Plan A – Plan B – Les Insoumis de l'est du Morbihan
    Posted at 11:04h, 22 novembre Répondre

    […] l’objet de travaux et de débats au sein de la France insoumise, par exemple de la part du collectif Citoyens Souverains qui s’est regroupé pour rédiger une proposition de plan […]

Post A Comment