La signature de la tribune est nécessaire pour participer à l’activité du site de ce collectif. Merci

À ce jour : + de 300 signataires

répartis sur toute la France, Outre-mer et même à l’étranger.

Pourquoi nous, « Citoyens pour un Peuple souverain », appuyons la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Nous, citoyen-ne-s syndicalistes, associatifs, hors-partis politiques (jamais encartés ou ex-encartés), nous sommes regroupés dans le collectif national « Citoyens pour un Peuple souverain ». Notre objectif est de défendre une VIe République démocratique, écologique, sociale, féministe et antiraciste, dans laquelle le Peuple sera souverain et donc libéré des traités de l’Union Européenne, de l’OTAN et des marchés financiers.

Nous nous reconnaissons dans la démarche initiée par Jean-Luc Mélenchon, à savoir restaurer la souveraineté du peuple français et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. C’est la raison pour laquelle nous sommes pleinement membres et soutiens actifs du mouvement citoyen la France insoumise, au nom duquel Jean-Luc Mélenchon a proposé sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Nous nous reconnaissons dans son projet, et même si nous avons des propositions d’améliorations (notamment sur la sortie de l’UE), nous sommes totalement en phase avec ses positions sur la souveraineté nationale, sur la géopolitique mondiale (Russie, Syrie…), sur la stratégie populaire qui doit dépasser le cercle restreint des « sympathisants de gauche », ou encore sur le patriotisme républicain qui s’oppose aux lobbies confessionnels.

Portés par cet objectif de souveraineté nationale et populaire, nous considérons comme inéluctables et donc incontournables :

la sortie immédiate de l’OTAN sans négociation ; et donc le redéploiement diplomatique de la France vers une alliance altermondialiste pour la paix ;

la préparation d'un plan de sortie de l’Union Européenne et donc de l’euro afin de retrouver le contrôle de notre économie et de nos choix politiques ; avec un préalable non négociable : dès le lendemain de l’élection, le rétablissement de la souveraineté en droit de l’État français sur le droit communautaire ;

la convocation rapide d’une Constituante, pour en finir avec la Cinquième République et donner le pouvoir aux citoyens ;

la renationalisation des secteurs clés de l’économie afin d’engager la transformation écologique et sociale, et la suspension du paiement de la dette aux marchés financiers (dont le « service » s’élève à 50 milliards d’euros par an).

Notre principal apport par rapport au programme actuel de la France insoumise porte sur la question européenne. Nous jugeons que la proposition de Plan A de négociations suivi d’un Plan B de sortie des traités est incomplète, tout en étant un pas en avant dans le bon sens. Nous alertons en effet sur la nécessité de préparer dès maintenant un Plan de sortie solide et applicable dès le soir de l’élection. En effet, selon nous, l’UE ne nous laissera pas le choix d’appliquer un Plan A et nous serons donc contraints de rétablir le contrôle des changes et battre notre propre monnaie. Il s’agit pour nous d’une simple question de clarté et de courage politique : le programme de la France insoumise est incompatible avec l’UE, alors autant l’assumer avec cohérence. Évidemment, la sortie de l’UE ne constitue pas un but en soi, il s’agit du préalable indispensable et inéluctable pour appliquer notre projet de transformation écologique et sociale : celui de la France insoumise.

Forts de cette souveraineté citoyenne comme objectif et comme cadre d’action, nous refusons par avance toute alliance avec les partis libéraux (dont le PS) et tout appel à voter pour eux, y compris au nom d’un soi-disant  « front républicain ». La majorité des citoyens est plus que défiante envers le monde politique et ses logiques d’appareil, cause majeure de l’abstentionnisme. En proposant un projet alternatif qui rassemble sur des solutions concrètes et dans l’intérêt général, le chantage au vote utile deviendra inopérant. Il n’y a qu’une seule possibilité de victoire : mettre quoi qu’il arrive un bulletin Mélenchon dans l’urne, au premier comme au second tour.

C’est donc sur ces différents axes politiques que nous soutenons Jean-Luc Mélenchon et le considérons comme le meilleur candidat pour représenter les citoyens français lors de la prochaine présidentielle. Nous souhaitons donc constituer un mouvement où les citoyen-ne-s seront souverain-e-s. Notre action au sein de la France insoumise a pour seul objectif la réussite de notre projet commun : faire élire Jean-Luc Mélenchon afin d’instaurer la VIe République ; celle du gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Une occasion unique nous est donnée : saisissons-la !

 

 

Premiers signataires :

Arcadio Monique (La Ciotat insoumise, 13)

Barresi Andrée (Auriol insoumise, 13)

Blanchot Nicole (Dole insoumise, 39)

Bœuf Julien (Karlsruhe insoumise, Allemagne)

Bouthillon Claire (92)

Brème Agnès (75)

Duplaissy Christine (Bagnolet insoumise, 93)

Gagne-Bandelier Elisabeth (Gobelins insoumis, 75)

Guenneteau Cyril (Brunoy insoumise, 91)

Grandjean Jean-Marie (97)

Joucaviel Cédric (Dun sur Auron insoumise, 18)

Juan Michel (Val de Save insoumise, 32)

Kebaili Ramzi (Campagne BDS-Palestine, Montreuil insoumise, 93)

Kervella Anne Emmanuelle (75)

Le Roux Vincent Christophe (44)

Lebihan Juliette

Maurou Michel (46)

Montes Patricia (75)

Perreau Baptiste (Burkina Faso insoumis)

Perrier Marc (Saint Malo insoumise, 35)

Rambeaux Michel (Nancy insoumise, 54)

Roussette Sébastien (Flers insoumise, 61)

Soltani Hakim (75)

Villard Bernard (43)

Volat Gérard (Chambéry sud insoumis, 73)

Signature de la Tribune

Signature de la tribune
ouinon

Soutien de

l'avenir en commun

Articles de presse

Communiqués